Que contient mon sac à dos pour 3 jours ?

Les personnes qui parcourent régulièrement mon blog ont déjà remarqué mon attachement à la randonnée légère. Pas mal d’entre vous m’ont déjà envoyé des mails afin de connaitre ce qu’il y a dans mon sac à dos.

Je vous propose de passer en revue ce qu’il contient. J’ai pris comme base une randonnée de 3 jours en Mai dans le sud de la France. Le climat à cette période est changeant en alternant chaleur et fraîcheur humide.

Mon sac a une contenance de 26 litres et pèse 7,3 kg avec nourriture et 1 litre d’eau.

rando inside, randonnée, sacJ’en vois déjà 2-3 au fond qui doutent… Attendez, je vous montre ce qu’il y a dedans.

rando inside, randonnée, sac

Hé hé ! on ne dirait pas, mais tout rentre… Vous remarquerez que je n’ai ni boxer ni chaussettes de rechange dans mon sac. Je ne prends que ce que j’ai sur moi et préfère me faire des toilettes de chats. Et puis 3 jours ce n’est pas la mort non plus ! Je préfère être propre dans des habits sales que sales dans des habits propres…

Le sac
Verto 26 The North Face360 gr
Couchage
Matelas Zlite regular390
Sac de Couchage Ansabère 600980 gr
Drap de soie117 gr
Toile supérieur Sil Rocket + sardines682 gr
Pour manger
Popote Snow Peak Trek 700 titane126 gr
Mini bic10 gr
Réchaud P3RS23 gr
Alcool modifié180 gr
Cuillère Spork Light my fire9 gr
Couteau Edelrid Rope Tooth48 gr
Vêtements
Icebreaker  ls zip 260350 gr
Icebreaker ls 200218 gr
Icebreaker ls 380439 gr
3 couches ActiveShell Meru TNF409 gr
Pantalon rando été softshell Millet390 gr
Bonnet Arc’teryx65 gr
Toilette
Trousse complète74 gr
Serviette micro fibre bouclette26 gr
Nourriture
Nouille chinoise + purée/soupe/parmesan + mélange fruit sec/noix
+ barres de céréales + dosettes café + biscuits1100 gr
Autres
Papiers (cb/Permis etc) + frontale + casquette263 gr
Total6259 gr

La peur du bivouac ou le syndrome du P.C.R (Petit Chaperon Rouge)

Comment alléger son sac à dos facilement

 

2 réflexions au sujet de “Que contient mon sac à dos pour 3 jours ?

    • Bonjour Gilles,

      Depuis que je marche, je n’ai jamais eu besoin de filtre à eau. Quelques pastilles m’ont sauvé la mise pas mal de fois. Pour le tour du Causse Méjean, je n’ai pas eu de problèmes. Petite frayeur quand même quand j’ai compris que les robinets des villages étaient encore fermés pour risque de gel. Les habitants ont été très sympathiques et m’ont toujours ouvert leur porte.
      Cependant, il m’est arrivé quelques fois sur d’autres rando d’avoir des soucis de réapprovisionnement sans toutefois me retrouver dans des situations vraiment critiques.
      Je ne dis pas que je n’en aurais jamais besoin, je ne ferme pas la porte à cet outil fort pratique.
      à bientôt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.