6 erreurs à ne pas commettre pour l’achat d’un sac à dos

Vous avez décidé d’acheter ou de changer de sac à dos ? Ne commettez pas ces erreurs trop fréquemment répandues.  

S’il y est un équipement indispensable et au moins aussi important que les chaussures, c’est bien sûr le sac à dos. C’est lui qui fait le lien, de part ce qu’il contient, entre vous, l’environnement et le climat dans lequel vous cheminez.

Il y a des sacs pour les femmes et pour les hommes possédant des caractéristiques morphologiques différentes. Avec ou sans dos réglable, dos ventilé ou non, accessoires, porte matériel etc. Il y a donc une grande diversité de sac à dos de randonnée.

Je disais aussi important que les chaussures et je vous explique cela en 6 erreurs régulièrement vues au cours de ma période de vendeur spécialisé d’équipement de randonnée.

rando inside, randonnée, randonner léger, sac randonnée, dos
(photo Mathias Jansen Unsplash)

1/ Acheter un sac à dos sur internet

A part si vous connaissez déjà le modèle pour l’avoir eu, acheter son sac en ligne est une erreur. Pourquoi ? Comme une paire de chaussure, le sac doit correspondre à votre morphologie : longueur de dos, cambrure, forme du dos. Un sac qui ne respecte pas cela risque de vous causer des douleurs d’épaules, de dos ou encore d’épaule (ou les trois…). Vous allez gaspiller votre argent et votre santé.
Vous pourriez dire que le super sac de telle marque est moins cher sur le net que le même dans une boutique spécialisée. La différence est que dans cette même boutique, c’est aussi le prix de conseils de professionnels que vous payez…
Il en est de même pour les cadeaux. Vous comprenez alors qu’offrir un sac à dos n’est peut-être pas une si bonne idée. Ce n’est pas parce qu’il vous convient, qu’il conviendra à quelqu’un d’autre ! Évitez de faire ce cadeau, il sera peut-être empoisonné…

2/ Essayer à vide

J’en ai vu des personnes essayer des sacs à vide et refuser des conseils…C’est une erreur très répandue. Un sac à dos s’essaye lesté. C’est la seul manière de voir si les points de pression sont correctement répartis et également s’il est réellement à votre taille. Par comparaison je dirais, comme les sacs achetés sur internet, c’est comme si vous  achetiez des chaussures sans les essayer…

rando inside, randonnée, randonner léger, sac randonnée, dos
(Photo Jan Tinneberg Unsplash

3/ Prendre plus de volume que nécessaire

Adepte de la randonnée légère, ce point m’est assez cher. J’ai pas mal vu aussi de personne qui se disaient : “je prends un sac un petit peu plus grand, au cas où.”
En fait ça ne sert à rien de porter un sac dont il reste un quart du volume vide. C’est du poids mort, vos affaires ne sont pas bien réparties sur la hauteur du dos (le poids est donc en bas du sac), vous avez peut être payé plus cher pour rien et ça vous incite à emporter plus d’équipement que nécessaire.
Pour trouver le bon volume, je vous conseille de faire une simulation de remplissage de sac à dos dans un sac poubelle. Comme vous en connaissez le volume, il sera bien plus simple de déterminer ce dont vous avez besoin pour votre futur achat. N’hésitez pas même à emmener toutes vos affaires de rando dans votre boutique préférée, là au moins vous serez précis et l’essayage du sac n’en sera que plus millimétré.

4/ Prendre le moins cher

L’achat d’un sac à dos n’étant pas anodin, il serait tentant, faute de moyens, d’acheter un sac premier prix. C’est un article, relativement cher, qui dure des années. Quitte à le garder longtemps, je vous conseil d’y mettre le prix. Prendre un sac premier prix pour une pratique régulière est le plus mauvais cadeau que vous puissiez vous faire : qualité des matériaux, éthique de construction, finitions, poids etc. Je pense qu’il est plus malin d’acheter une fois de la bonne qualité que plusieurs fois de la mauvaise.

5/ Acheter trop vite (et regretter)

Ne vous précipitez pas ! Vous pensez avoir trouvé la perle rare ? Prenez le temps en magasin, une fois que la taille du sac a été déterminé, qu’il a été lesté puis réglé de le garder le plus longtemps possible sur le dos. Déambulez dans les rayons, n’hésitez pas à aller à l’étage du magasin s’il y en a un, bref, gardez-le le plus longtemps possible sur le dos. Comble de l’essai du sac à dos ? Essayer ses nouvelles chaussures de marche en même temps !
Ne pas se précipiter vous permet d’essayer et de comparer pas mal de modèles et rien ne vous empêche de revenir dans votre boutique au moment des soldes pour l’acheter.

rando inside, randonnée, randonner léger, sac randonnée, dos
(Photo jorge-luis-ojeda-flota-Unsplash)

6/ Lâchez donc ce vieux sac !

C’est fièrement et depuis quelques années maintenant que vous vous pavanez avec ce vieux sac des années 70 que vous a donné votre vieille oncle, maintenant plus déterminé à lire son journal dans un pliant, plutôt qu’à aller gravir des sommets avec vous. Malgré les couleurs délavées, l’armature proéminente en Dural et les blasons des conquêtes cousus dessus, il fait très bien son affaire. CRAC ! une bretelle de portage viens de céder…Il vous reste quatre heures de marche et pas mal de dénivelé encore. Vous avez gagné la palme du galérien en chef ! (félicitations)
Votre équipement a plus de 15 ans, changer-le avant de vous retrouver dans la m*rde.

“Vous avez aimé cet article ? Le partager, c’est permettre à vos ami(e)s et votre famille de ne pas faire ces erreurs !” Matt


Comment alléger son sac à dos facilement

10 erreurs de débutant que vous pouvez éviter

Autonomie en haute montagne avec un 33 litres

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.