Sac de couchage : Les 10 conseils d’entretien

rando inside, randonnée, sac

Le sac de couchage est un élément essentiel de confort et de sécurité en randonnée. D’expérience, un sac  ayant subit de mauvais traitements, peut transformer une randonnée de plusieurs jours en véritable calvaire !
Pour vous éviter cela, je vous invite à suivre ces quelques conseils :

1.

Prévoyez toujours de dormir dans un sac à viande (un drap en soie, coton ou synthétique) ou un vêtement de nuit pour garder votre sac de couchage propre et minimiser le besoin de nettoyage.

2.

Les sacs de compression sont exclusivement destinés aux transports. Moins votre sac de couchage passe du temps comprimé, mieux il se portera. En effet, la compression prolongée influe sur sa capacité à retrouver son gonflant.

3.

Lorsque vous ne l’utilisez pas, rangez-le suspendu dans un endroit ventilé ou dans un sac de rangement de grande dimension, généralement vendu avec.

4.

Assurez-vous qu’il est sec avant de le ranger et de le stocker (dans un endroit propre, sec et bien ventilé).

5.

Aérez-le aussi souvent que vous le pouvez ! Même quand il a été stocké et non utilisé depuis un moment. En randonnée, profitez de chaque occasion pour l’aérer, surtout si la nuit précédente a été humide ou dans le cas où vous auriez beaucoup transpiré. Le plus simple est de le faire lors de la pause repas.

rando inside, randonnée, sac

6.

Rafistolez tous les petits trous qui apparaissent dans le tissu – cela peut être fait avec du ruban adhésif (duct tape) comme réparation temporaire ou un patch cousu et collé.

7.

Restaurez le DWR (apprêt déperlant qui protège votre sac de l’humidité, comme la condensation à l’intérieur d’une tente par exemple) du tissu extérieur de votre sac de temps en temps – quelques cycles dans un grand sèche linge à basse température peut faire une différence significative.

8.

Lorsque le DWR a besoin d’être renouvelé, envisagez une pulvérisation ou un lavage avec un produit adapté comme ceux proposé par la marque Nikwax. (attention ! opération délicate !)

9.

Évitez de le laver jusqu’à ce que cela soit vraiment nécessaire ! Un mauvais lavage peut faire perdre les caractéristiques thermiques de votre sac (des fois de façon irrémédiable…). Utilisez un produit adapté et suivez scrupuleusement ces consignes :

Il vous faudra un peu de temps et une ou deux belles journées sèches et ensoleillées.

  • Commencez par peser votre duvet
  • Faites le mariner dans une baignoire ou une grosse cuvette quelques heures avec du savon de Marseille.
  • Videz l’eau et rincez sans soulever le duvet car le poids de l’eau risquerait de faire craquer les cloisons internes. Préférez le rouler afin de chasser l’eau contenue à l’intérieur.
  • Une fois le premier « décrassage » et essorage à la main effectué…
  • Passez votre main à l’intérieur de votre machine à laver afin de repérer des petites aspérités qui seraient susceptible de déchirer votre sac.
  • Mettez votre détergent ainsi que des balles de tennis qui éviteront la formation de paquets de duvet.
  • Commencez le lavage machine sur un programme délicat et essorage très lent.
  • Programmez la machine sur rinçage et effectuez en un deuxième
  • Préférez plusieurs rinçage jusqu’à la disparition totale de mousse
  • Essorez doucement (quitte à le faire plusieurs fois)
  • Vient maintenant la partie délicate : le séchage
  • Placez votre duvet dans un sèche-linge avec les balles de tennis et faite tourner à basse température. Il faudra pas mal de cycle afin d’obtenir un séchage correct.
  • Pesez votre duvet. Si celui-ci est plus lourd que le poids de départ c’est qu’il n’est pas sec.
  • Séparez les mottes de duvet qui aurez pu se former et refaite un cycle.
  • Étendez-le dehors afin de compléter le séchage et séparer les dernières mottes à la main
  • Pesez votre duvet à nouveau. Si vous arrivez au même poids qu’au départ, c’est bon. S’il est plus léger, c’est qu’il était vraiment temps de le laver…

Un lavage peut redonner du gonflant à votre duvet mais c’est une opération à n’effectuer que si cela est vraiment nécessaire. Le laver trop souvent dégradera de manière irrémédiable le gonflant et donc l’isolation.

Comment laver un sac de couchage synthétique ?

Pour le synthétique, c’est moins contraignant. Lavez le à la machine (avec du savon de Marseille ou un détergent naturel) sur un programme délicat avec des balles de tennis puis essorez doucement plusieurs fois. Séchez-le au sèche-linge avec un programme peu chaud mais long avec des balles de tennis. Finissez le séchage en extérieur. Vous pouvez aussi le peser avant et après afin de déterminer s’il est vraiment sec.

Les matériaux synthétiques étant moins fragiles que le duvet vous pourrez le laver plus régulièrement. Attention quand même, cette opération doit rester exceptionnelle et des lavages trop fréquents abîmeront ce dernier. (https://www.experience-outdoor.com/comment-choisir-son-sac-de-couchage/  article que j’ai écris il y a quelques années et complété en vidéo par Bonjour Mr matos)

10.

Mieux encore, envisagez de le faire laver par une société spécialisée comme Triple Zéro ou encore Mountain Equipment.


“Jetez un coup d’œil à ces articles, ils devraient vous intéresser!” :

5 conseils pour prévenir des ampoules.

7 astuces pour randonner léger

1 réflexion au sujet de « Sac de couchage : Les 10 conseils d’entretien »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.