Sac de couchage

Présentation de mon sac de couchage :

Ce choix a été difficile pour plusieurs raisons. La première est que la  recherche du bon sac de couchage, une fois commencée, demande de bien connaître ses besoins en fonction de paramètres très variables comme la saisonnalité, le matelas et l’abri associé, le ratio poids/volume/chaleur, le prix, la norme EN 13537 pour pouvoir comparer les sacs entre eux, les matériaux utilisés (duvet ou synthétique).

Deuxièmement, une fois ces paramètres intégrés, il faut s’y retrouver au milieu de ce que proposent les marques et les petits détails techniques importants relatifs aux constructions.
Je ne vous ferai pas ici de tableau comparatif des sacs de couchage, car beaucoup de sites ont déjà fait (et continuent) ce travail.

Pour ma part j’ai choisi le Ansabère 600 de la marque Triple zéro. C’est un sac en duvet d’oie fabriqué en France dans le Tarn (Durfort). Je voulais un achat durable et respectant des méthodes de fabrication responsable. La qualité de la conception ainsi que les matériaux utilisés, place ce sac comme haut de gamme. Mais attention, qui dit haut de gamme pour moi n’est pas toujours lié à un prix élevé. Pour avoir travaillé dans des boutiques de qualité, j’ai trop souvent vu des marques proposant les mêmes caractéristiques (sur le papier…) poids/volume/chaleur pour 100 euros de plus, fabriqué à l’étranger et dont le duvet ne garantissait pas la même éthique que Triple 0.
Je randonne avec depuis 4 ans maintenant et suis entièrement satisfait de la qualité. Ce sac, malgré le temps qu’il m’a demandé pour être choisi, répond clairement à mes besoins.
Étant un marcheur MUL (marcheur ultra-léger) il répond à mon cahier des charges :

rando inside, randonnée, sac de couchage

Caractéristiques :

  • 980 gr en taille M avec son sac de compression
  • Encombrement 20cm x 20cm soit un volume de 6 litres comprimé
  • Duvet 000 pour un pouvoir gonflant de 800 CUIN minimums (oies françaises)
  • Tissu Polyamide en 32g/m²
  • Collerette et capuche ajustable

En suivant le lien si dessous, vous trouverez d’autres sac de couchage, des doudounes, couette, etc

http://www.triplezero.fr/ficheprod.php?p=14


Abonnez-vous et Téléchargez ma vidéo gratuite


2 réflexions au sujet de « Sac de couchage »

  1. Hello,

    J’ai pas encore regardé tout ton site, mais il a l’air très sympa et plein de ressources 🙂
    perso, je suis aussi une adepte (très novice) de la MUL. Permets-moi cependant de réagir à ton choix : le duvet d’oies cause des souffrances terribles aux oiseaux car on le leur arrache, ça n’a absolument rien d’éthique ! Je te laisse regarder par ici :
    http://www.laissons-leur-peau-aux-animaux.org/#!plumes-et-duvet/cfvg
    La souffrance des oiseaux peut-elle être justifiée par notre recherche de confort ?
    Bonne continuation dans tes aventures !

    1. Salut et merci de soulever dans ton commentaire ce problème. Cette pratique a été largement montré du doigt dans le milieu des équipementiers. Je suis tout à fait sensible à cela et c’est la raison pour laquelle j’ai préféré Triple 0 car tous les procédés d’élaboration d’un article en duvet est « éthiquement » respectueux. En France, en Angleterre ou encore au US c’est quelque chose de contrôlé (et bien sure dans d’autres pays fabriquant), ce qui n’empêche évidemment pas certaines firmes d’avoir recours à ce procédé. Ces pratiques d’arrachage sur des oiseaux vivants existent et il est impératif d’en avoir la connaissance. Il appartient à chacun d’avoir une réflexion sur le sujet. De plus (pour m’être renseigné sur ce point), l’arrachage sur les oies ou canards vivant se fait environ tous les six mois…C’est une pratique barbare pour une qualité médiocre car en six mois, il est impossible d’avoir un duvet « mature » et donc, de qualité. Je mettrai un petit bémol quand même sur l’article que tu a mis en lien car j’ai relevé deux trois bourdes monumentales ou amalgames (comme : certaine matières synthétique égalent le duvet…voir pour cela les tests comparatifs sur Carnet d’Aventure qui démontrent par l’essai le contraire) mais ce n’est pas ici le sujet. Merci encore d’avoir soulignée ce point, je te souhaite de belles balades !
      Posons nous des questions, achetons responsable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *