6 raisons d’utiliser des bâtons de marche

Je vous explique les avantages de l’utilisation des bâtons de randonnée.

Pour commencer, laisser-moi vous raconter l’histoire de mon pote Michel qui, à 52 ans, c’est retrouvé en montagne avec une jambe partiellement paralysée…

Michel est un marcheur, un grand marcheur même. Il a parcouru une partie du monde sac au dos avant de finalement se « poser » dans les Pyrénées Orientales comme garde-pêche. Son métier lui fait parcourir à pied des dizaines de kilomètres par jour en montagne . Torrents, lacs d’altitude il arpente les sentiers en long en large et en travers.

Un jour, alors qu’il effectuait sa tournée journalière (des fois jusqu’à 10 h de marche par jour…) une douleur vive et insoutenable le fait tomber au sol. Sa jambe droite ne réagit plus et une douleur continue lui prend le bas du dos. Michel est un ours des montagnes, trapu et déterminé il arrive non sans mal à redescendre pour joindre les secours (hé oui en montagne on ne capte pas de réseau partout…). Après avoir passé les examens de circonstance, le verdict tombe : double hernie discale en mode « c’est vraiment pas bô ce qu’il se passe à l’intérieur de ton dos Michel ». Deux disques sont quasiment rongés jusqu’à l’os (désolé je n’ai pas le verbe médical 😉 ).

Le chirurgien finira par lui dire que 25 ans de marche avec un sac lourd et sans bâtons ont eu raison de lui… Je vous laisse deviner les difficultés qui s’en sont suivi l’année suivante.

Les 6 raisons pour lesquelles marcher avec des bâtons n’est pas qu’un phénomène de mode :

Vous l’aurez compris, même si nous n’avons pas tous la même fréquence de marche que Michel, la randonnée avec un sac à dos à des répercutions directes sur notre organisme. Si marcher procure des bénéfices certains sur la santé, le port du sac à dos lui, n’est pas vraiment naturel.

Marcher avec des bâtons n’est peut-être pas évident pour tout le monde au départ mais comme toute chose nouvelles, un temps d’apprentissage est parfois nécessaire.

1 : Soulager vos articulations

Marcher avec un sac à dos à des répercussions directes sur vos articulations. D’ailleurs dans les descentes raides nous sentons bien les impacts dans nos genoux et nos hanches. Marcher avec des bâtons réduit donc ces impacts et permet de réduire considérablement l’influence du poids du sac sur notre organisme. Imaginez un instant le nombre de pas effectué lors d’une sortie et les impacts associés à ceux-ci… Colonne vertébrale, hanches, genoux etc, préserver vos chères articulations vous permettront d’aller plus loin et plus longtemps. De plus, des bâtons bien réglés auront une influence sur votre posture de marche, vous vous tiendrez plus droit et votre corps souffrira moins.

2 : Réduit la fatigue

En effet, vous aider de vos bras pour avancer permet de réduire l’effort demandé à vos jambes. En montée par exemple, les bâtons permettent de tracter votre corps en même temps que vos jambes poussent. À la descente, bras et jambes retiennent le poids de votre corps celui du sac à dos. Je ne dis pas que vous allez vous sentir frais à l’arrivée mais sur de longues distances (à la journée ou plus), le cumule de ces milliers de pas associés aux bâtons aura une influence.

3 : Équilibre

Je ne vous fais pas un dessin mais quatre points d’appui sont plus efficaces que deux. Même si certaines règles mécaniques disent que trois points d’appui suffisent pour la stabilité, on a rarement vu un cheval à trois pattes gagner à Longchamps… Que ce soit sur la neige, dans la boue ou encore dans des pentes à fortes déclivités, les bâtons, en plus des points cités ci-dessus, seront vous rassurer, économiser vos chevilles et vous éviteront de vous laisser entrainer par le poids de votre sac de le cas où vous perdriez l’équilibre.

4 : Franchissement et stabilité

Comme tout bon sauteur à la perche que vous faites, vous aurez compris que pour passer au-dessus d’obstacles comme un petit ruisseau, une mare de boue ou un petit névé il est plus facile d’emporter ses bâtons de marche. De plus pour pourrez « tâter » le sol avec ces derniers pour savoir si celui-ci est suffisamment stable (boue, neige, profondeur de l’eau) pour accueillir le poids de votre corps d’athlète.

5 : Avancer plus vite

La marche n’étant pas au catalogue des sports olympiques, il est parfois nécessaire d’avoir à forcer le pas. Comme à la monter, pousser sur vos bras augmentera la dynamique de votre marche sans vous fatiguer plus. Ceci aura pour effet de réguler au mieux la circulation sanguine du haut du corps : fini les mains et les bras qui gonflent !

6 : Un objet = plusieurs utilisations

Ce principe cher à la randonnée légère veut que nous n’embarquions dans notre paquetage que des objets ayant plusieurs utilisations. Les bâtons rentrent pleinement dans ce cahier des charges. Pour ma part, ils me servent à monter ma tente en remplacement des arceaux, à tendre une moustiquaire quand je dors à la belle étoile et me protéger des chiens en cas d’approches agressives.

————————————————

Les bâtons occupent les mains, ce qui peut gêner lorsque nous avons besoin de ces dernières. Photos, avoir besoin de se tenir avec, pour ranger ses bâtons, il faut s’arrêter, poser son sac, les accrocher dessus…pas très pratique car à ce petit jeu là on a vite fait de passer son temps à cela.

Pour ma part mon sac à dos dispose d’un ingénieux système d’accrochage simple, très rapide,  qui ne nécessite pas d’avoir à enlever son sac et qui n’entrave pas le mouvement naturel de marche.

rando inside, randonnée, bâton de marcheSi votre sac ne dispose pas de cela, vous pouvez en suivant le lien (au bas de la page dans le commentaire de lamarmotte63 poste #24) le confectionner vous même. Cela ne demande pas beaucoup de connaissances en couture et c’est assez rapide à faire.

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences et de vos questions dans les commentaires !

A+

2 réflexions au sujet de « 6 raisons d’utiliser des bâtons de marche »

  1. Un article très intéressant sur l’intérêt des bâtons de marche ! Pour avoir expérimenté récemment le hors-piste (enfin, sauf si on considère que les sentiers de chèvres sont des vrais pistes) dans les Pyrénées, en bordure du fameux GR10, je suis à présent convaincu de l’utilité des bâtons dans les pentes raides, que ce soit en montée ou en descente. Peut-être faudrait-il écrire u article sur le bon usage de ces bâtons ? En effet, marcher avec deux bâtons n’est pas très naturel et doit s’apprendre, pour éviter de « compenser » en permanence pour rétablir son équilibre… Personnellement, malgré de nombreux kilomètres « au bâton », je n’ai pas encore l’aisance souhaitée, ni d’ailleurs le bon modèle de bâton, les miens vibrant trop à mon goût à chaque choc sur le sol…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *